Meilleurs suggestions

Quelle est la différence entre un câble symétrique et un câble asymétrique ?

Publié le : lundi 13 juin 2022

Dans nos parcours musicaux respectifs, la plupart d’entre-nous avons eu besoin à un moment donné de câbler nos instruments, nos amplis ou nos micros. Sans câble audio, pas de transmission du signal sonore, du moins pour les instruments à amplifier. Alors on va pour choisir notre câble dans notre magasin de musique préféré, puis nous voilà retrouvés face à une myriade de câbles avec des noms, des longueurs, des apparences et des caractéristiques différentes. Au niveau du type de câble et de sa longueur, on s’y retrouve sans trop de mal. Mais ils arborent tous une caractéristique mystérieuse qui nous plonge dans un dilemme interminable : lequel choisir entre le câble à fiche symétrique ou le câble à fiche asymétrique ?

Si vous vous êtes déjà posé cette question, cet article a pour but de dissiper tous vos doutes une bonne fois pour toutes.

Qu’est-ce qu’un câble asymétrique ?

Commençons par un peu d’électronique. Un câble audio à fiche asymétrique est composé de deux fils conducteurs : un pour transmettre le signal audio (mono), et un autre pour la masse qui fait office de « référence » pour le signal. Seul problème, ce fil de masse se comporte aussi comme une antenne qui capture des bruits parasites indésirés.

Plus le câble audio est long, plus les bruits capturés peuvent causer toute sorte de grésillements plus ou moins forts, qui vont impacter le signal négativement. Ces bruits proviennent généralement des sources d’alimentation à proximité de câbles audio, mais peuvent également venir de systèmes de lumières anciens.
Heureusement, ces bruits parasites sont quasiment inaudibles pour de petits câbles audios. Avec leurs prix généralement plus attractifs que leurs cousins symétriques, ils sont très largement utilisés pour des connections à courte distance, comme brancher une guitare à un amplificateur par exemple.

Quelques exemples de câbles asymétriques

Les câbles Jack 6.35 mm sont les plus répandus parmi les câbles asymétriques, très sollicités pour le branchement de guitares et basses électriques vers leurs amplificateurs.

Les câbles RCA coaxiaux (ou cinch) apportent une connexion audio analogique qui transmet un signal stéréo via deux canaux : le canal droit (en rouge) et le canal gauche (en blanc ou noir). On les retrouve dans certaines tables de mixage ou enceintes, ou encore des systèmes télévisés.

Qu’est-ce qu’un câble symétrique ?

Lorsqu’on parle de signal symétrique, on parle de cas de figure où le signal audio est dupliqué en deux signaux opposés qu’on appelle « signal chaud » et « signal froid ». On les appelle ainsi pour différencier leurs polarités : l’une est inversée par rapport à l’autre, jusqu’à destination où le signal négatif est inversé pour se recombiner avec l’autre.
Mais alors à quoi ça sert d’inverser la polarité d’un des deux signaux ? C’est là toute l’ingéniosité des câbles asymétriques : les deux signaux vont chacun capturer du bruit parasite sur leur chemin. Lorsque la polarité du signal froid est inversée pour se recombiner au signal chaud, la polarité du bruit parasite est inversée aussi et va s’annuler avec le bruit capturé par le signal chaud.

En bref, la duplication du signal et l’inversion de la polarité permet d’effacer les bruits parasites, ce qui rend l’utilisation de câbles symétriques idéale lors d’un câblage sur de longues distances.

Quelques exemples de câbles symétriques

Les câbles XLR, utilisés principalement pour le câblage de micros, peuvent transmettre un signal symétrique jusqu’à 60 mètres. On les distingue par leurs 3 pins caractéristiques : 2 pins pour le point chaud et le point froid, et un pin pour la masse.

Les câbles Jack 6.35 mm TRS (Tip, Ring, Sleeve) peuvent être utilisés à la fois pour une transmission asymétrique ou symétrique. La séparation des pins chauds, froids et la masse est faite via deux anneaux isolants.

Passer d’un signal asymétrique vers un signal symétrique

Un boitiers DI (direct injection) permet de convertir un signal asymétrique en un signal symétrique. Ces appareils sont couramment utilisés sur scène lors du câblage d’instruments de musique dont la sortie du signal est asymétrique. Ceci permet de les brancher sur de longues distances sans que la transmission ne soit affectée par la multitude de sources de bruit présentes sur scène. Dans la grande majorité des boitiers DI, les entrées sont de type Jack 6.35 mm asymétrique, et les sorties sont de type XLR symétrique.

Attention cependant à ne pas utiliser des câbles et boitiers DI à tout va avec n’importe quels systèmes audios. Veillez à ce que l’appareil qui reçoit le signal possède également un port symétrique, autrement les atouts de la transmission avec signal chaud et froid seront perdus (le signal froid inversé ne sera pas recombiné au signal chaud à la destination, résultant en une perte en db). Dans le cas inverse, brancher un câble asymétrique dans une entrée symétrique fonctionnera comme s’il avait été branché dans une entrée asymétrique.

Avantages / désavantages

En résumé, le choix d’un câble symétrique ou asymétrique dépend de l’utilisation que vous en ferez. Prenez en compte la distance dont vous avez besoin et l’environnement dans lequel vous l’utiliserez.
Si vous souhaitez brancher un instrument sur une courte distance (jusqu’à 5m environ), un câble asymétrique fera parfaitement l’affaire. Les bruits captés par le câble seront négligeables et le coût du câble sera plus attractif.
Si à l’inverse vous souhaitez effectuer des câblages sur de longues distance (à partir de 6 – 10m), ou alors que l’environnement est propice à avoir beaucoup de sources de bruit (bâtiment proche de voies de tram par exemple), sollicitez un câblage symétrique avec éventuellement des boitiers DI pour convertir vos signaux.

Vous pouvez trouver tout notre catalogue de câbles et de boitiers DI directement sur notre site.